Skip to main content
Presentation
Simplification et normalisation en traduction: Evaluation d'une prédiction à propos de l'emploi des collocations par l'analyse automatique d'un corpus parallèle et comparable
1er Congrès mondial de Traductologie (2017)
  • Yves Bestgen
Abstract

Un des objectifs principaux de la traductologie de corpus est de décrire les différences entre les textes traduits et les textes non traduits. Parmi les traits mis en évidence, la simplification et la normalisation sont susceptibles d'affecter la présence d'expressions phraséologiques dont l'importance dans l'emploi du langage est bien établie. Durant ces quinze dernières années, plusieurs études ont été menées afin d'évaluer l'hypothèse selon laquelle les traducteurs auraient tendance à suremployer des collocations fréquentes dans la langue cible au détriment des collocations rares, souvent plus créatives. Elles ont abouti à des conclusions contradictoires, mais, surtout, elles ont été menées sur un nombre très limité de séquences phraséologiques, faisant planer un doute sur la possibilité de généraliser les conclusions. La présente recherche a pour objectif de tester cette prédiction au moyen d'une analyse totalement automatique d'un corpus parallèle et comparable. La méthode proposée consiste à extraire d'un texte traduits ou non traduits toutes les séquences de deux mots consécutifs et à les rechercher dans un vaste corpus de référence natif afin de leur attribuer deux scores d'associations, l'un privilégiant les collocations observées très fréquemment dans la langue alors que l'autre privilégie les collocations nettement plus rares. L'analyse de la section journalistique du corpus PLECI met en évidence, tant en français qu'en anglais, des différences statistiquement significatives entre les textes traduits et non traduits en accord avec l'hypothèse, mais les tailles d'effet sont faibles.


Simplification and normalization in translation: Evaluation of a prediction about the use of collocations by the automatic analysis of a parallel and comparable corpus
One of the main objectives of corpus-based translation studies is to describe the differences between translated and untranslated texts. Among the features highlighted, simplification and normalization are likely to affect the presence of phraseological expressions whose importance in the use of language is well established. During the last fifteen years, several studies have been carried out to evaluate the hypothesis that translators tend to overuse frequent collocations in the target language to the detriment of rare, often more creative collocations. They yielded contradictory conclusions, but above all they were conducted on a very limited number of phraseological sequences, casting doubt on the possibility of generalizing the conclusions. The aim of this research is to test this prediction by means of a fully automatic analysis of a parallel and comparable corpus. The proposed method consists in extracting from a text all the sequences of two consecutive words and searching them in a large native reference corpus in order to attribute to them two associations scores, one privileging the collocations observed very frequently in the language while the other favors much rarer collocations. The analysis of the newspaper section of the PLECI corpus reveals statistically significant differences between translated and untranslated texts consistent with the hypothesis, both in French and in English, but the effect sizes are small.
Disciplines
Publication Date
April 12, 2017
Location
Université de Nanterre, Paris (FR)
Citation Information
Yves Bestgen. "Simplification et normalisation en traduction: Evaluation d'une prédiction à propos de l'emploi des collocations par l'analyse automatique d'un corpus parallèle et comparable" 1er Congrès mondial de Traductologie (2017)
Available at: http://works.bepress.com/yvesbestgen/11/