Skip to main content
Article
Ottawa doit suspendre l’entente avec les États-Unis, estiment les défenseurs de réfugiés
Le Devior
  • Sean Rehaag, Osgoode Hall Law School of York University
Document Type
Media Mention
Publication Date
2-10-2017
Description
La patience des groupes de défense des réfugiés a ses limites. Organismes et avocats tenteront de convaincre le gouvernement Trudeau de revoir son entente avec Washington sur l’accueil de réfugiés. Mais si Ottawa ne se rend pas à leur cause, ils se préparent à mener leur lutte devant les tribunaux. Le Conseil canadien des réfugiés et l’Association canadienne des avocats et avocates en droit des réfugiés (ACAADR) somment le gouvernement canadien, depuis deux semaines, de suspendre son entente bilatérale avec les États-Unis qui oblige tout réfugié ayant transité d’abord par les États-Unis à y faire sa demande d’asile. Car le voisin du sud est considéré par Ottawa comme un « tiers pays sûr » pour les réfugiés. Le CCR et l’ACAADR préparent ces jours-ci un dossier de preuves pour le gouvernement fédéral, afin de le convaincre de suspendre son entente puisque les Américains ne garantissent plus une protection adéquate aux demandeurs d’asile.
Citation Information
Sean Rehaag. "Ottawa doit suspendre l’entente avec les États-Unis, estiment les défenseurs de réfugiés" Le Devior (2017)
Available at: http://works.bepress.com/sean_rehaag/70/