Skip to main content
Article
Approche Cognitive de la Dépression: Pensées Intrusives et Contrôle de la Pensée
La Psychopathologie: Une Approche Cognitive et Neuropsychologique
  • Paula T Hertel, Trinity University
Document Type
Contribution to Book
Publication Date
1-1-2000
Abstract

II y a trente ans, l'intitule "une approche cognitive de la dépression" aurait suscité divers commentaires en relation avec l'importante approche clinique de la dépression proposée par Aaron T. Beck et ses collègues. C'est encore le cas aujourd'hui; Beck fut probablement le premier à souligner le rôle joué par les représentations de l’expérience vécue, et par les pensées concernant cette expérience, dans l’élaboration, le maintien et le traitement des états et des humeurs dépressifs. De nos jours, cependant, d'autres approches cognitives devraient également venir à l'esprit, car les progrès réalisés en psychologie cognitive expérimentale au cours des dix dernières années ont permis d’améliorer notre compréhension de certaines des caractéristiques de la dépression. Dans la brève revue de question qui suit, je me concentrerai sur las recherches que j'al menées au sujet de troubles mnésiques liées à la dépression. Tout d'abord, je suggérerai l'existence d'un lien entre les difficultés de mémoire des individus dépressifs et la nature de leurs habitudes cognitives, tel que Beck et ses collègues l'ont décrit de manière sl convaincante.

Editor
Martial Van der Linden, Jean-Marie Danion, Alain Agniel
Publisher
Solal Éditeurs
ISBN
9782905580955
Citation Information
Hertel, P. (2000). Approche cognitive de la dépression: Pensées intrusives et contrôle de la pensée (G. Geschi, A. C., Juillerat, & M. Van der Linden, Trans.). In M. Van der Linden, J.-M. Danion, A. Agniel (Eds.), La psychopathologie: Une approche cognitive et neuropsychologique (pp. 161-172). Marseille, France: Solal.