Unpublished Papers «Previous Next»

Locke et l'état d'exception: l'individu face à la majorité

Javier Agudo

Abstract

Le libéralisme défendu par John Locke reconnaît la nécessité d'un pouvoir discrétionnaire de l’exécutif dans le cadre des situations d’exception: c'est la prérogative. Dans son Deuxième Traité sur le Gouvernement Civil, Locke reconnaît que même si les lois peuvent établir certaines limites à l'exercice de cette prérogative, la nature changeante et imprévisible du futur rendent impossible l'élimination totale de ce pouvoir discrétionnaire.

Suggested Citation

Javier Agudo. 2012. "Locke et l'état d'exception: l'individu face à la majorité" Paper for the University of Bordeaux
Available at: http://works.bepress.com/javieragudo/8